La nuit est tombée sur les toits, les amis sont partis avec mon chéri se joindre aux foules rugissantes du stade, du jazz s'étire doucement dans le grand salon, je suis repliée sur un coin du canapé, une tasse de thé vert à la main, le chat sur une chaise (quel ascète) me regarde , comme toujours, avec interrogation, je déguste les pages d'un roman fin, à la fois doux et un peu amer, L'élégance du hérisson. Je vais fermer les volets pour que le froid ne s'infiltre pas, préparer un crumble pour le dessert du soir, me pencher sur une recette de risotto, et retourner à mon roman (ou peut-être un tricot)...

Que demander de plus pour un moment parfait de solitude ?