Ce moment où je n'ai pas envie d'aller me coucher, alors que je suis épuisée, juste parce que ces moments de solitude sont si rares dorénavant. Avoir envie de profiter un max, comme avant, de ces instants de calme, où je n'ai rien d'autre à faire que ma broderie, mon tricot, regarder une série, trainer sur le net à la découverte de n'importe quoi...

Avoir l'impression de me retrouver, dans ma solitude, après que tout le monde soit couché, ou avant que tout le monde ne se lève, une tasse bien chaude à la main... Avoir un programme de broderie et de tricot long comme le bras, me préparer à me lancer dans la couture ou le crochet, savoir que j'ai les yeux plus grands que les mains ;) mais ça a toujours été mon délire et ce n'est pas l'hyperactivité maternelle qui va me changer ;)

Trouver ce petit temps pour moi. Remettre du rouge à lèvres... et des jupes... Après ce petit temps d'oubli de soi autour du déménagement, revenir à moi-même. Et me sentir tellement à ma place, épanouie et sereine que c'en est presque flippant (dixit la fille pas angoissée du tout de la vie ;)

Allez, je retourne broder, il est 1h du matin, l'heure idéale ;)