Une journée à Paris pour notamment rencontrer ma chef et voir si elle comptait me virer tout de suite ou plus tard. Tout s'est finalement bien passé et elle me laisse libre de mes mouvements, ouff. A moi de voir quand je veux terminer cette aventure...

Mais revenons aux choses de la vie. Les vraies. J'avais réservé de longue date un billet pour visiter l'expo du moment au Louvre, sur Vermeer et les maîtres flamands. Beaucoup de monde (et c'est rien de le dire...), pas mal d'attente malgré la réservation et le billet horodaté, très peu de tableaux de Vermeer (dont pas mal venus du Louvre, sont malins, les filous !). Et tout ça pour la modique somme de 15€. Autant dire que j'étais un peu déçue...

Mais j'en ai tout de même retenu : 
les couleurs absolument magiques de la Laitière de Vermeer, à mille lieux des multiples reproductions (entre affiches de l'expo et pots de yaourts ;)
la veste à fourrure et la lumière de La femme à la balance de Vermeer
le vide mystérieux de "L'intérieur hollandais - Les pantoufles"
la générosité de La Nourrice, l'enfant, le chien
la tension dans La lettre

et mention spéciale à LA CROUTE. Comme quoi, même les plus grands peignent des horreurs ;) Allégorie de la foi catholique de Vermeer. Allez chercher ça sur gogole, vous ne serez pas déçus ;)

En attendant, mieux vaut regarder ça :

Johannes_Vermeer_-_Woman_Holding_a_Balance_-_Google_Art_Project