jouer aux playmobil et aux puzzles pendant deux heures, tous les 4

faire une pause sous de douces couvertures avec mes deux petits couchés sur le sol de la chambre, un dans chaque bras

se demander si ce serait (ou pas) le moment d'en avoir un troisième

préparer une visite dans un parc à singes au réveil de la sieste

regarder Chasseurs d'appart (mon dieu, c'est plus fort que moi, j'adore ce truc...je sais c'est la honte)

finir des petits chaussons tricotés pour le bébé d'une amie

commander des petits meubles en bois pour maison de poupée

prendre des repères pour construire nous-mêmes une maison de poupées en bois pour l'anniversaire de notre puce l'hiver prochain 

repérer la famille lapin qui y élira domicile 

découvrir que mon ancien boulot a enfin réussi à monter un événement classe et qui devrait rapporter beaucoup d'argent, exactement comme j'ai rêvé d'en monter un pendant les 5 ans où j'y ai sévi en tant que fundraiser... Se retrouver plongée, le temps d'un email, dans un monde de notices d'oeuvres contemporaines, entre Cindy Sherman et Annette Messager, entre Palais de Tokyo et Catherine Deneuve... Avoir envie de débiner et puis se rendre compte que non, c'est juste bien. Et c'est juste pas moi qui ai lancé ce projet. Moi, je vais construire une maison de poupées en bois. Et je construis ma petite famille, au jour le jour. 

Sans amertume, dans la vie, il  ne faut jamais se retourner... 

81Odf71QTVL