Je n'aime pas les changements. Déménagement, nouveau boulot, ou même vacances un peu longues : ça me stresse. 

Alors là, voilà depuis deux semaines je me sens angoissée, le ventre serrée, les insomnies. Et d'un coup, j'ai compris : dans trois jours, mon "grand" me quitte ;) Il entre à l'école lundi et y passera toutes ses matinées. Pour l'instant, juste le matin, pour qu'on s'habitue, lui comme moi. 

La fin d'une époque : celle, folle, épuisante, ardue, où j'ai beaucoup ri, appris, crié, caliné, pendant laquelle j'ai eu mes deux zouzous 24h sur 24 avec moi à la maison. Cette époque me laisse sur les genoux, je suis épuisée. Mais purée, cette page qui se tourne, ça me fait vraiment un choc. Je suis évidemment ravie pour lui, qu'il aille voler de ses propres ailes, qu'il se lance dans le monde. Mais bon, c'est aussi pour moi le signe d'une période qui s'éloigne, d'une aventure qui se termine, du temps qui fait son oeuvre... Et la nostalgie, ma chère compagne, me plombe déjà, alors que mon petit zouzou n'a que 3 ans ! 

Alors je souris en pensant que c'est la toute première fois que je vois son nom sur une liste devant le fronton d'une école. Et qu'à chaque fois que je le reverrai, sur toutes les listes à venir, j'aurai un nouveau petit pincement au coeur en voyant mon grand s'envoler toujours un peu plus loin de moi...

IMG_7424