Maintenant, j'en profite !

03 juillet 2016

Et voilà...

La vie de province s'offre enfin à nous. L'impression d'être quasiment dans un autre pays une fois installés ici : les gens sont calmes, gentils, souriants, prennent leur temps...

Déjà une bande de nanas, un peu genre Mme Le Quesnoy mais gentilles et accueillantes : ça change...

Des week-ends méga remplis, entre bricolage, virée au Troc de l'Ile, petites balades dans la région pour visiter son patrimoine méconnu ;)

Des gars qui klaxonnent comme des fous avec des drapeaux aux fenêtres des voitures après un match de foot et mon petit bonhomme tout scotché

Des copines de ma belle-mère partout ;)

Aller à la messe le premier dimanche de notre installation...

Des premières nuits calmes et au sommeil profond, pour tous les 4

Une deuxième semaine plus animée côté nuit des enfants grrrrrr ... va comprendre...

Monter un dressing toute seule en deux après-midis, avec des zouzous dans les pattes en guise de cerise sur le gâteau

Une bibliothèque qui ne passe pas la porte de notre appart et que les déménageurs laissent dans la jolie cour...

Un monte-meuble voleur qui refuse de tenter de la monter à l'étage sous des prétextes délirants mais qui nous demande quand même du blé arrggg

Une voisine adorable qui nous trouve des acheteurs pour ladite bibliothèque

Pierre qui parle de mieux en mieux et qui dit "mmmmm, parc ?"

Acheter des myrtilles sur le parvis d'une cathédrale gothique

Réussir à faire des cookies délicieux à peine installée dans ma nouvelle et gigantesque cuisine

Me poser, enfin. 

Posté par Isma à 21:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 juin 2016

Et voilà...

Dernière soirée dans l'appart rempli de cartons... La folie.. Demain, les déménageurs, dès 7h du matin. Puis une nuit chez mes amis et zou, mardi, l'aventure compiègnoise...

Pas internet avant un certain temps... A très vite, chères lectrices fidèles... :)

Posté par Isma à 21:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 juin 2016

Si elle se reconnaît...

C'est bizarre internet, les blogs toussa toussa...

Par curiosité, et alors que je ne fais jamais ça, je viens d'aller voir mes statistiques. Et là, je m'aperçois qu'une personne a passé du temps ce matin sur mon blog et a visiblement commencé à le lire depuis la première page, en mars 2006. Pendant près d'une heure, je crois, et elle a parcouru 150 pages... J'adore cette idée. J'adorerais moi aussi replonger dans ce passé pas si lointain (mais quand même, 10 ans, purée...). J'ai regardé les pages qu'elle avait parcourues, fait des pauses sur certaines (hihi, le rituel de regarder Autant en emporte le vent à Noël ;) je n'ai pas tant changé que ça... et glups la déclaration d'amour à mon ex, glups... et aaaah la broderie...), me suis extasiée devant le nombre de commentaires que j'avais chaque jour, la facilité que j'avais à rédiger un billet par jour... Bref, j'ai voyagé dans le temps et m'en suis amusée...

Alors merci à celle qui se reconnaîtra, merci inconnue voyageuse dans le temps... Et si à l'occasion l'idée d'un petit commentaire vous vient, j'en serais ravie ;)

 

Posté par Isma à 14:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
17 juin 2016

Une sorte de nostalgie

La semaine des dernières fois 

dernière promenade au parc où on allait tous les jours, là où Pierre a appris à faire du toboggan et de "l'échelle de cooodd" ;)

dernière promenade au parc où nous avons pris un verre de champagne après notre mariage

dernier diner chez des amis que je n'avais pourtant pas vus depuis longtemps

dernière promenade au parc de l'Observatoire où j'aimais tant aller avec mon premier bébé, où je lisais tranquillement pendant qu'il siestait dans la poussette, et d'où l'on a une si belle vue sur Paris

Aucun regret de quitter ce bled de banlieue sinistre, à part en repensant que c'est ici que je suis devenue maman, que mon zouzou a connu ses tout premiers grands moments. 

En revanche, dire au revoir à Paris depuis ce si joli point de vue, avec Pierre qui répétait "au revoir Paris, au revoir Paris", c'était autre chose... Il m'a presque mis les larmes aux yeux, le bougre. Et oui, je tourne une page... 20 ans cette année que je suis arrivée à Paris pour y commencer mes études. A Paris que j'ai vécu tant de belles choses (et de beaucoup moins belles et beaucoup plus tristes aussi...). 

Bien sûr, je n'y habite plus depuis 4 ans maintenant, mais elle était toujours là, à portée de vue. 

Bien sûr, ce n'est plus la même ville que quand j'y suis arrivée. Tout y est cher, bondé, snob, surfait. On s'y entasse pour des fortunes dans de minuscules appartements ou dans de ridicules restaurants chers et à la mode... 

Bien sûr, Je ne suis plus la même que quand j'y suis arrivée... Tant de choses ont changé. 

En sortant de ce parc, poussant mon landau où ma puce dormait paisiblement, tenant la main de mon grand qui braillait "au revoir Paris" en boucle, j'ai compris que c'était à mon passé que je disais au revoir, pour me lancer véritablement dans une nouvelle vie, plongée dans tant de nouveaux bonheurs. 

Pas de regret car je sais que je ne pourrais plus y vivre. Cette ville aujourd'hui n'est plus pour moi. Celle que j'étais n'est plus celle que je suis (et c'est tant mieux). Mais un peu de nostalgie tout de même, de laisser ma jeunesse derrière moi..

Posté par Isma à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2016

La douceur

malgré les cartons qui s'entassent, la fatigue de plusieurs nuits un peu rudes avec une petite fille qui commence à sentir ses dents arriver et un petit garçon dont les rêves se peuplent de choses qui font peur ("mouuuuuuche" en pleine nuit et en hurlant, ça devait pas être sympa ;) 

pour mon chéri qui, dans le cadre de son boulot, est confronté à un monde sombre, laid et cynique, et revient parfois le soir le moral en berne, surtout en ce moment où il arpente les allées d'un salon ahurissant peuplé de vendeurs de mort...

parce que la laideur, la haine, la violence hantent notre quotidien dès que nous allumons radio ou ordinateur (même si je tente de limiter au maximum mes sources d'information, je me fais toujours rattraper par mon vieux moi, celui qui veut savoir, se tenir au courant...)

parce que je pense à ces parents qui ont disparu de la surface de la terre par l'oeuvre d'un malade et qui laissent un petit bonhomme du même âge que le mien, seul et traumatisé... 

j'ai décidé de remplir ma vie de douceur et de sourires, de prendre le temps avec les enfants, faire la folle avec eux, ne plus les presser, les obliger, les contraindre. Un peu de laxisme, beaucoup de joie. Ce message est totalement bab' et je l'assume. C'est maintenant qu'il faut de la douceur et de la sérénité. Pour ne pas se laisser happer. Pour ne pas leur construire un avenir sombre et désespérant. 

IMG_7756

Posté par Isma à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2016

Le carton le plus léger

IMG_2500

Posté par Isma à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2016

Ranger...

Ranger les petits vêtements, les tout petits vêtements... en attendant la prochaine occasion ? ;)

IMG_7706

Posté par Isma à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2016

Les regarder

Souvent, comme ça, quand ils ne le savent pas, je les regarde, mes deux zouzous... Et puis je les écoute ou plutôt j'écoute le grand qui fait le bête devant sa soeur pour la faire rire (et oui, ça commence comme ça ;) . Je me pose un instant, entre toutes les corvées, le rangement, les lessives, les cartons et je savoure... je l'entends, dans ce sabire que je suis quasiment la seule à comprendre, lui raconter des histoires ou lui dire qu'il l'aime. Puis, la plupart du temps, il se retourne, me voit et là, c'ets une autre aventure qui commence ;) 

Les choses se déroulent tranquillement maintenant, les journées ne se ressemblent pas, certaines sont épuisantes et infernales, d'autres formidables, douces et tendres. Mais peu à peu je commence à réaliser le rôle que j'ai dans tout cela, et, grâce aux mots qu'il utilise de plus en plus, la place incroyable et centrale que j'occupe dans la vie de mon petit garçon. Et c'est comme si enfin je réalisais que j'étais leur maman. Celle sur qui il compte plus que tout, celle dont l'amour lui est indispensable, inconditionnel. Celle qui rassure, qui console, qui est là dès qu'on a besoin d'elle, même la nuit, celle qui fait face aux méchants cauchemars... Celle qui peut tout. Et c'est à la fois merveilleux et effrayant... Aurai-je la force, le courage, l'amplitude, pour tenir ce rôle ? 

Au boulot ;)

 

Posté par Isma à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2016

Et la pluie la pluie la pluie

Sortir quand même au moins deux heures par jour parce que sinon je deviens dingue enfermée à la maison avec mes zouzous !

Alors hop, bébé en porte-bébé, grand en ciré, capuche, bottes et zou, il court et saute dans les flaques d'eau, patauge dans la gadoue en disant "aglisse", attrappe de grands bâtons en forêt qu'il traine aussi longtemps qu'il peut,  croise des chiens tout mouillés accompagnés de leur petite mamie toute mouillée aussi et  crie "pas beau chien" en rigolant, s'inquiète de la santé des motos et voitures "tout mouillé", essaye de grimper sur toutes les souches d'arbres de la forêt, revient tout sale et tout mouillé à la maison mais ouffffffff épuisé et prêt pour une bonne sieste (pendant laquelle je vais tenter de faire quelques cartons avec le peu d'énergie qu'il me reste ;)

Vive la pluie !

Posté par Isma à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2016

Gloubiblouga aux fraises

A celle qui me demandait si je cuisinais encore : eh bien oui ! Chaque soir ou presque (j'avoue que certains jours, la flemme me prend...) je prépare un petit plat, pour ne pas perdre la main sans doute ! Et vu que mon garçon adore faire des gâteaux avec moi (mélanger les ingrédients, verser du sucre, de la crème, patouiller dans la pâte à crumble, goûter les blancs d'oeufs sucrés pour les meringues...) on s'en donne à coeur joie ! 

Mon dernier péché mignon : le Eton Mess. Un vrai gloubiblouga aux fraises, un pur délice. Une barquette de fraises (un tiers mixé en coulis, le reste en petits morceaux), deux meringues faites maison, 20cl de crème liquide montée en chantilly et hop hop on mélange les quartiers de fraises, la meringue et la crème chantilly. Le tout au frigo une demie heure dans des petites coupes. Puis on ajoute le coulis sans trop mélanger et on sert décoré d'un petit chapeau en meringue :) Et là, léchage de babines garanti !

Enjoy :)

IMG_2460

Posté par Isma à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]