Maintenant, j'en profite !

02 mai 2016

Le week-end de dingoes

signer le bail de notre futur appart

pour ça, partir en famille en bagnole samedi à la première heure

direction la Picardie :)

Une heure et demie à l'agence immo avec la commerciale la plus sympa jamais rencontrée à se bidouiller un contrat aux petits oignons

Une heure et demie de folie pour Pierre qui a joué avec des trombones, des stabilo, des coupe-papiers (arrggg), des feutres, des fils d'ordinateur, la souris, éteint la photocopieuse, rampé sous les bureaux, décroché le téléphone et hurlé "alloooo" dans le combiné, dessiné sur un sous-main, fouillé puis vidé la poubelle du chef de l'agence... 

faire un coucou à notre nouvel appart

attendre l'homme dans la cour avec les deux zouzous pendant qu'il récupère le plan de l'appart

jouer avec le chat du voisinage

découvrir les jardins du chateau de Compiègne

et les merveilleux gateaux de l'adorable salon de thé installé dans l'ancienne orangerie, qui va devenir mon nouveau repaire

reprendre la route

passer chez I*kea pour nous équiper maintenant que Pierre va avoir un lit de grand (tellement pressé, il braille en permanence "et paffff lit de grand" ;)

se vautrer devant The Voice toute la soirée

et ZOU, c'est reparti pour un tour le dimanche ! marché, biberons, jardin, balade au Palais Royal avec une copine dépressive et son petit garçon supra social qui essaye d'embarquer Pierre, très circonspect, dans toutes sortes d'aventures (plonger dans une fontaine pour attraper un canard, manger du sable...)

rentrer épuisés et finir de tricoter une paire de chaussons, le repassage, sortir du bazar de la cave parce que les encombrants passent cette nuit, faire un cobbler parce que j'ai trouvé de la rhubarbe ce matin...

et re ZOU c'est re reparti pour un tour le lundi : la journée 12 en 1

les courses, les biberons, les changes, comme d'hab

monter le fameux "lit de grand", se dépatouiller dans des notices de montage suédoises, installer draps, couette, oreiller, coussins, peluches...

démonter le lit de bébé à barreaux, dire adieu à mon bébé et... se dire que dans un mois et demi, dans notre nouveau chez nous, la miss va y installer ses quartiers :)

prendre nos clics et nos clacs et partir à la cueillette  

Pierre qui court vers les vaches en faisant meuuuuh puis qui veut leur faire des bisous et leur dit coucou en agitant la main, tout en se désolant qu'elles ne répondent pas

découvrir avec lui deux vieux tracteurs, le laisser avec son père pendant un quart d'heure jouer d'un tracteur à l'autre (passionnant... épuisant !!)

découvrir qu'on peut cueillir des tulipes sans sécateur

rapporter une gerbe de tulipes et regretter d'en avoir pris de toutes les couleurs : juste du blanc, ça aurait été plus chic :(

rentrer à la maison et passer une demie heure pour réussir à enfin faire dormir "le grand" dans son "lit de grand" 

 

Sur les rotules mais heureuse :)

IMG_2061

IMG_2060

 

Posté par Isma à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2016

Rendement à revoir

Un mois par gilet, pfffff, je n'ai plus le temps de rien (c'est un miracle quand j'arrive à trouver 5 minutes pour écrire par ici...). Pourtant, quel plaisir de mettre ensuite ces petits gilets aux couleurs de bonbonnière sur ma petite puce !

Modèle Citronille, laine Holstgarn pure laine coloris Allium (??), boutons en nacre de La Droguerie

IMG_7257

Posté par Isma à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2016

Il était une bergère (3)

Plein de sourires, des appels et des pleurs quand elle est toute seule dans son coin pour qu'on vienne la chercher, bref une petite puce très sociable !!

IMG_1925

Posté par Isma à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2016

Premières robes

oui oui je sais, on ne fait pas un bébé pour jouer à la poupée, mais bon, quand même... surtout avec une petite fille ;)

IMG_7048

IMG_7208

IMG_6929

Posté par Isma à 21:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 avril 2016

Schizo

Il y a des jours où je m'aime bien. Où je suis une maman douce, patiente, gentille, qui arrive à prendre du temps pour jouer avec ses enfants, qui s'amuse d'un rien, qui les encourage, qui s'extasie, qui joue au sable, à la cabane, aux playmobil, à la pâte à modeler, qui lit 10 fois la même histoire sans rechigner, qui caline, qui caresse, qui rit, qui sourit. Je vous assure, il y a vraiment des jours comme ça, et j'adore ça. Mélange de fierté, de douceur, de paix. 

Malheureusement, ces derniers jours, je ne sais pas pourquoi mais cette maman-là m'échappe. Je suis impatiente, fatiguée, je m'agace vite, je crie, je trépigne même parfois, je râle, je dis que j'en ai marre de râler, j'envoie le grand dans sa chambre, je perds patience devant les pleurs de la petite (c'est dingue ce que les pleurs de bébé peuvent m'exaspérer...).. Et c'est l'engrenage car plus ils sont pénibles, plus je suis odieuse et plus je suis odieuse, plus ils sont pénbles. Ces journées-là, quand elles sont terminées, je me demande à quoi elles ont servi. J'essaye d'en retirer deux ou trois choses positives et j'ai souvent bien du mal. Alors je pense à mes petits choux et je me dis qu'ils ne doivent rien comprendre à ce genre de journées, se demander ce qu'il se passe. Et là, évidemment, je culpabilise atrocement, je m'en veux tellement que je pourrais en pleurer... 

Cette schizophrénie de la maman, rassurez-moi, je ne suis pas la seule à la vivre ? Comment faire pour être une maman douce tous les jours ? J'y arrive souvent, heureusement, mais je voudrais tant ne plus connaître ces journées acariâtres, amères... Parfois je me dis que c'est le manque de sommeil seulement qui me met dans cet état là mais je n'en suis pas si sûre. Et j'ai tellement envie de faire de beaux souvenirs d'enfance à mes zouzous, de leur donner confiance en eux, de les rassurer, qu'ils sentent qu'avec moi ils sont protégés de la laideur du monde, que c'est l'endroit le plus sûr et le plus agréable pour eux, leur refuge, leur repère. J'ai 2 ou 3 mantras que j'essaye de me répéter quand je me rends compte que ça dérape (je pense notamment à cette maman amère qu'on a perdue de vue dieu merci ; ou je pense à mon ostéo qui a trouvé ce titre pour les mamans au foyer "garantes de l'harmonie familiale"...). 

Un peu de douceur dans ce monde si sombre, b*$¨§ de m*%> , je devrais bien y arriver, non ? ;)

Posté par Isma à 06:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

12 avril 2016

Au parc

Pierre, 2 ans / Adèle 3 ans, petite fille rencontrée au parc, une frange digne d'un personnage de manga, assez autoritaire mais adorable, qui a pris Pierre sous son aile et lui lance de nombreux ordres ("va chercher des feuilles", "cours derière les bulles", " cours derrière moi", "reste dans la maison"...) qu'il exécute toujours sur-le-champ et avec le sourire (c'est bien, mon garçon, tu as tout compris ;). 

Mon oreille traîne et j'entends cet échange :
Adèle "comment elle s'appelle ta maman ?"
Pierre "Maman"
Adèle "Mais son prénom c'ets quoooooiii?" 
Pierre "Bah... Maman ?"

Elle a abandonné... Je sens qu'elle va venir me demander directement, ce sera plus simple :)

Posté par Isma à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2016

Deux mois

Deux mois déjà que je me suis retrouvée, dubitative, à 5h du matin, assise sur un tabouret dans la cuisine, à me demander si c'était le moment de partir à la maternité

Deux mois qu'on a pris la voiture pour rejoindre les embouteillages d'un matin parisien sur le périphérique, France Inter allumée, et dans le poste, une interview du type qui était ambassadeur à Rome quand j'habitais là-bas, celui dont j'avais assisté à la fête de départ au Palais Farnese...

Deux mois qu'on a marché pendant une heure dans les rues (tristes) du XIVème arrondissement, sous la pluie, pour accélérer le travail, tout en se demandant (avec quelques larmes d'angoisse) ce qu'on allait faire de notre grand ce soir-là...

Deux mois que tu es arrivée, en douceur, avec ton profil de boxeur et ta tignasse noire

Deux mois que je me suis demandé comment tu pouvais à ce point dissembler de ton frère

Deux mois que nous te découvrons, que nous découvrons tes sourires, ton petit rythme, la signification de tes pleurs, tes gesticulations désordonnées, tes petits arheu tout tendres, tes ronflements :)

Deux mois que ton frère essaye de te  faire des câlins, de te soulever "tousseul" :)

Deux mois qu'il demande "Victoire ?" en se levant le matin

Deux mois que j'ai vraiment compris que la vie était très courte, trop courte pour laisser son cerveau occupé par de méchantes personnes

Deux mois que mon amour pour toi se construit peu à peu, muraille indestructible...

IMG_1853

Posté par Isma à 06:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2016

Versailles toujours

Nous n'avons jamais été aussi souvent à Versailles, entre le parc, le marché, le manège (où Pierre refuse de monter ;), la boutique Sostrene grene, nos copains à la si jolie maison... Et comme nous savons que fort bientôt, nous allons quitter la région (ça y est, c'est décidé, on visite des apparts à Compiègne ! Une vraie petite ville avec des commerces, une maternité ;), des restaus, 40 min en train du boulot de l'homme, donc moins long qu'actuellement...!, des apparts en location à des prix défiant toute concurrence, une région aux 1000 balades... bref, je crois qu'on fait le bon choix...). Bref, on sait qu'on va bientôt partir alors on essaye d'écumer à fond le domaine du Chateau de Versailles. Quelques balades autour du Hameau de la Reine (mais on n'a encore jamais réussi à y entrer, un comble... soit on est arrivés trop tard, soit on n'a pas trouvé la bonne entrée, bref, les looseurs), des Trianons, du Grand Canal... De belles et grandes allées souvent vides, et une si jolie ambiance...

IMG_6445

IMG_6439

Posté par Isma à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2016

Frère et soeur (3)

IMG_7381

Posté par Isma à 09:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 avril 2016

Jacquouille, c'est lui

taper comme un dingue sur une porte pour l'ouvrir
appuyer sur la sonnette pendant des heures
tout répéter après nous
jouer avec l'eau et le papier des toilettes
cracher sa bouffe
les boules de coton dans le bain
les cris dans le téléphone
laisser le robinet ouvert
jouer avec l'interrupteur…

D'un coup, en revoyant Les Visiteurs pour la première fois depuis sa sortie en salles, je me suis dit que Jacquouille la Fripouille s'était réincarné en Pierre-2 ans :)

IMG_6899

La cagoule, accessoire indispensable au Moyen-Age :)

Posté par Isma à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]