Maintenant, j'en profite !

22 février 2021

Enfin fini !!!!!

Plaid "teddies of the year" de Stoney Creek. Commencé il y a 5 ans et demi... Enfin terminé, quilting, doublure et pose du biais compris. Oufffffffffff

Posté par Isma à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2021

La maturité d'un regard

Que faire d'une petite fille de tout juste 5 ans qui vous dit "aujourd'hui, je me sens seule", alors même que résonnent autour d'elle les cris et les rires de ses frère et soeur...? 

Que faire de ses angoisses, de ses crises de panique quand elle est tombée malade la semaine dernière, un simple rhume avec nez bouché et gorge qui gratte qui lui a fait dire qu'elle avait "peur de ne plus respirer" ? 

Que faire devant son petit corps tout raide et droit, en pleine nuit, assise dans son lit, un regard profond dirigé vers vous comme un défi ?

Ma fille de 5 ans, ma fille de 30 ans, ma fille de 65 ans, elle a déjà tous les âges et c'est comme si elle avait déjà vécu plusieurs fois. Troublante, marquante, attachante, distante. Quand elle avait deux ans, alors qu'elle passait par des phases typiques d'une enfant de cet âge, mais que j'avais du mal à gérer, je ne sais toujours pas pourquoi, je lui avais dit "on a du mal à se montrer qu'on s'aime, toutes les deux". Régulièrement, j'y repense, j'ai envie de le redire, mais je me dis que les sentiments dépasseront les armures... 

Posté par Isma à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2021

En thérapie

Comment une série télé peut-elle vous habiter, au point de vous précipiter dans celle que vous étiez il y a dix ans, de vous y engluer ? J'y étais déjà, depuis quelques jours, j'avais réinvesti cette époque de ma vie. J'avais relu mon blog, lu mes vieux mails, écrit à mon pauvre amant maltraité de l'époque. Mais chaque soir, depuis que je regarde cette série sur Arte (activité bénigne s'il en est pour un couple de parents d'enfants en bas-âge en mode "couvre feu", rien que de très habituel, regarder une série, on doit en être à notre 92ème, depuis la naissance de notre premier il y a 7 ans), je réfléchis en permanence au pourquoi de tout cela, de cette façon de me complaire dans la reviviscence de cette époque. J'essaye de comprendre ma préoccupation permanente, ma honte, la façon dont je me suis comporté, ce que j'ai fait, pourquoi je l'ai fait, ce que je comprenais et ce que je disais. 

Aujourd'hui je sais que j'ai fait la meilleure chose à faire pour moi à l'époque. Je me suis sortie d'une histoire où j'étais niée, ignorée, mal aimée. Mais deux choses m'agitent encore et me perturbent. Pourquoi je me suis engluée ensuite, à chercher absolument pendant des mois à retourner auprès de celui que j'avais quitté (alors que c'était bel et bien la seule et la meilleure solution si je voulais vivre MA vie et pas seulement suivre et subir, je le sais maintenant et alors que je connaissais parfaitement les limites de notre relation et pourquoi j'en étais sortie) ? Pourquoi l'ai-je ainsi idéalisé ? Et pourquoi ai-je aussi mal traité celui qui m'a permis (sans le savoir) de sortir de cette histoire, pourquoi l'ai-je ensuite méprisé, nié, rejeté aussi violemment ? Alors qu'il était, en fait, je le vois maintenant, une version (peut-être un peu immature), de celui que j'ai rencontré plus tard et qui partage ma vie depuis. 

Et maintenant, dernière question
Outre l'identification, (pour ce qui me concerne), vu que cette série se déroule à deux pas de là où j'habitais et travaillais, à deux pas du Bataclan devant lequel je passais matin et soir, jusqu'à ce jour, le 23 novembre 2015 où j'ai dit à ma sage-femme que je ne pouvais plus passer par là car j'étais prise de douleurs au ventre à chaque fois, et qu'elle m'a signé un arrêt de travail, à 6 mois de grossesse. Je ne suis plus jamais retournée dans ce quartier depuis. 
Bref, dernière question : : quels leviers cette série actionne-t-elle pour nous conduire à de pareilles interrogations, une pareille plongée en nous-même ?

 

Posté par Isma à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2021

Mince alors, j'écrivais bien il y a 10 ans

Cette période du début de l'année est souvent l'occasion de réminiscences pour moi, grande nostalgique et mélancolique que je suis. Et un peu plus cette année, puisque cela fait dix ans ces jours-ci que j'ai tourné une immense page de ma vie, pour me lancer dans l'inconnu, avec frénésie. L'avantage de tenir ce blog depuis si longtemps (presque 15 ans, on and off), c'est que je peux me replonger dans les billets que j'écrivais à l'époque. Entre ellipses et sous-entendus que j'imaginais alors être la seule à comprendre (alors que je suis totalement incapable aujourd'hui de me souvenir de ce qu'ils pouvaient bien évoquer à l'époque...). Je pataugeais entre regrets, aveuglement, délire romanesque, et brisage de coeur transalpin, et chacune de mes lectrices me disait  "ne t'en fais pas, la lumière reviendra, tu verras". 

Comme j'aurais aimé savoir qu'un jour, 10 ans plus tard, je serais là. Solide (enfin plus ou moins...), disons, ancrée, plutôt. Sereine (enfin ça dépend des moments, la période n'y aidant pas vraiment). Ecrivant beaucoup plus mal. Moins de souffle, plus de recul. Déracinée de ce monde d'alors (plus les mêmes lieux, plus les mêmes amies). Mais vivant enfin ce qui était comme l'étoile que je poursuivais sans peut-être le savoir. Et surtout, plus honnête avec moi-même, sur moi-même. Me connaissant mieux, et donc moins indulgente.

Résultat, dix ans après, j'ai demandé pardon à celui que j'ai utilisé pour sortit de ma vie d'avant et que j'ai si mal traité. Pas sûre qu'il ait eu mon message. Pas sûre que ça l'intéresse d'ailleurs, et encore moins qu'il y réponde. Mais quand je relis mes billets, je sais que j'ai été injuste, dure, abrupte, violente, incompréhensible, soufflant le froid et le chaud, perdue. Tant de choses se sont doucement effacées... mais pas la honte d'avoir été l'artisane de toute cette tristesse. 

Posté par Isma à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2021

C'est la feeeeeteuh, la feeeeeteuh

Fêter ses 7 ans, ca commence à devenir du sérieux. 

Au début la perspective de cette fête, et d'avoir 7 enfants plus les 3 miens dans notre appart un après-midi de janvier, me remplissait, au mieux, de perplexité. 

Et puis je suis mis. Et entre origamis, sélection de jeux, décoration de gâteau, emballage de petits cadeaux, je me suis prise au jeu 😉

Et on a passé un très joli moment, je crois, dont on se souviendra !

Posté par Isma à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2021

Mon petit modèle

Dernière création pour ma princesse : robe taille basse des nouveaux intemporels en sweat tout doux trouvé dans un géant hangar de déstockage en Bourgogne (un lieu de perdition terrrrrrrible) avec gilet de berger en moumoute (même fournisseur ...)

Posté par Isma à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2021

Hibernation

La météo abominable, entre froid et pluie, qui m'empeche de sortir au parc voir mes amies, et qui rend mes enfants casaniers

le cycle d'infos encore plus abominable, qui me donne envie de ne plus me tenir au courant de rien, qui me fait penser, sans joie, à l'avenir de la planète, à l'avenir de nos libertés, à l'avenir de mes enfants

la solitude des longues soirées (même si j'aime ma solitude, entre couture et série chaleureuse à la Friday Night Lights) où l'homme travaille

le vide de la vie sociale (trois mois déjà que nous n'avons pas eu d'amis à la maison pour une soirée jeux ; deux diners seulement, en douce, avec un ami qui a le droit de se balader malgré le couvre-feu grâce à son statut professionnel...). Même si notre vie sociale n'était pas débordante, le vide du calendrier, le silence des samedis soirs commencent à se faire sentir

une envie, interdite, d'aller prendre un verre et de danser

tout cela me mène à la seule solution : l'hibernation

Telle l'ourse brune, je vais passer mes journées à dormir avec un livre et une broderie (et Friday Night Lights ;). A dans trois mois :D

Posté par Isma à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2021

La reine des fèves 😍

Alors que c'est son frère qui chaque année a remporté TOUTES les couronnes des galettes des rois , ma grande a enfin reçu cette fameuse fève, dans ma première galette faite maison de l'année ! 

Après avoir essayé diverses recettes plutôt grassouillettes les années précédentes, et avoir craqué sur la délicieuse galette du meilleur ouvrier de France voisin, j'ai enfin trouve une bonne recette : celle de Cyril Lignac dans son fameux "tous en cuisine". En goûtant la crème d'amandes avant cuisson j'avais l'impression qu'elle allait être fade. Mais une fois cuite, miamm, même les enfants se sont régalés a grands coups de wouaouh miaaaammm 😉

Posté par Isma à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2021

Voir loin

Ma nouvelle passion, depuis que j'ai quitté ce blog, c'est la couture. Après la broderie, le tricot, que je pratique toujours autant d'ailleurs, par intermittence évidemment, je me suis mise, avec les livres des intemporels d Astrid Le Provost, a la couture de manière intensive (le confinement de mars à mai a été un grand moment en mode atelier clandestin). Je fais toutes les tenues d'été de mes filles depuis deux ans. Un programme de dingue auquel je me tiens malgré le stress que ça peut me provoquer a certains moments ("aaaaah il fait déjà 28° et Victoire n'a que deux shorts pour tout l'été arrrrrrrgggg"). 

Cette année, j'ai décidé d'être organisée et de ne pas commencer en mars. Grosse commande du début d'année, pour compenser tout le stock que j'avais déjà amassé l'été dernier hum hum. 

Maintenant yapluka (sachant que je vais avoir trois tenues de cortège a réaliser ainsi qu'un coussin d'alliances pour le mariage de la marraine de ma petite dernière ....... Sans compter le hamac a chat pour ma copine éleveuse de chats !!... Ok je crois que je vais simplement arrêter de dormir, en fait 😊 )

Posté par Isma à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2021

Et la santé, aussi, bien sûr !

Et voilà, après un 31 riche en émotions, entre fuite chez une amie pour ne pas me coller mes beaux parents , temps de paix pour broder en écoutant des podcasts, apéritif  avec mes petits amours  tout fous d'avoir le droit d'être debout après 20h, la tête qui tourne, une raclette pleine de rires et de réflexions profondes sur la vie (dont je ne me souviens plus le lendemain 🤣 ) puis binge watching de la série Mum, bijou d'humour british. 

Que l'année qui vienne soit dans la même veine, je ne demande rien de plus. 

Posté par Isma à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]