Maintenant, j'en profite !

27 mars 2015

Le petit projet rose

Une chère amie est fan de mes petits tricots depuis que je lui ai offert un petit ensemble pour son deuxième garçon. Ayant pas mal d'amies enceintes ou jeunes mamans, elle a décidé de soutenir le lancement de ma petite boutique, Les Trois Ours :) Voilà sa première commande, pour laquelle elle m'a donné totale carte blanche. Un vrai bonheur, quasiment gourmand, à imaginer, à tricoter, à fignoler, à emballer aussi :)

IMG_8643IMG_8641

IMG_8649IMG_8653

IMG_8662

IMG_8669

 

 

Posté par Isma à 13:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


26 mars 2015

Les jeux bêtes qui coûtent pas cher !

Moi qui adore acheter de jolis joujoux en bois, des peluches charmantes et réfléchis à des jeux adaptés à l'âge du zouzou... Voilà le genre de jeux que le jeune homme préfère ;) 

IMG_8451IMG_8470IMG_8450IMG_8452IMG_8449IMG_8471

IMG_8699IMG_8700IMG_8701IMG_8702IMG_8704IMG_8705

Posté par Isma à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mars 2015

Les journées bizarres

Qui aurait imaginé qu'au bout de trois semaines à la maison je serais presque contente de reprendre le boulot ?? Arrêt maladie prolongé (je n'arrivais pas à marcher après le retrait de mon attelle donc retour à l'hosto, blablabla... je n'en peux plus :( A la maison encore une semaine... 

Du temps pour moi avec Pierre à la crèche, le truc que je n'avais pas eu depuis une éternité (avant sa naissance !). Du temps pour tricoter, pour cuisiner, pour traînasser, pour regarder des séries en streaming (découverte de The Hour, excellente première saison, moins bonne deuxième...). Bizarrement, je n'en profite pas pour bouquiner, alors que j'ai tant d'heures devant moi... Comme si mon cerveau ne réussissait pas à se rendre suffisamment disponible pour se consacrer à la lecture... 

Trop de temps peut-être car, nature angoissée que je suis, j'ai du mal à me changer les idées, à penser à autre chose qu'à mes misères... Je psychote, je m'inquiète, je me pose mille questions sur ce foutu genou qui ne veut pas dégonfler, qui ne se plie toujours pas, qui ne s'étend pas, surtout... Encore quelques examens et visites à l'hosto nécessaires pour être totalement rassurée. Et puis quand je ne stresse pas pour ma santé, je pense à mes problèmes d'appartement, à ce dossier déposé au tribunal, à ce préavis à poser, à ce nouvel appartement à trouver alors qu'il n'y a aucune offre dans ma petite ville depuis plusieurs mois...

En attendant, je ne profite pas vraiment de ce temps pour moi. Malheureusement, car ces moments me sont normalement si précieux, moi qui ai toujours tellement aimé prendre du temps pour moi, ma maison, mes bricoles... Des journées bizarres, donc...

 

 

Posté par Isma à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2015

L'usine

Assignée à résidence avec une patte folle est synonyme de canapé+lecture+tricot+séries ;)

Ca tombe bien, j'ai un gros programme de lecture et des commandes de tricot à honorer... Et même si je commence à saturer de cette immobilisation forcée (et que j'ai peur de ne plus jamais réussir à plier normalement mon genou...), j'essaye de profiter de ces moments hors du temps, de ce "temps pour moi" si bienfaisant et finalement si rare... 

A mon actif pour l'instant, un gilet bleu turquoise pour ma collègue Marie qui cherchait un joli cadeau de naissance pour une amie et deux paires de chaussons (vous aurez des photos quand l'ensemble de la commande - 4 paires- sera terminée !). Assez fière de mon débit :)

IMG_8402

 

Posté par Isma à 10:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 mars 2015

Pile magnifique

Merveilleuses perspectives...

Au boulot !

IMG_8440

Posté par Isma à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



14 mars 2015

Ma vie en accéléré

En me rendant compte hier soir que cela faisait donc 9 ans que ce blog accompagnait ma vie, j'ai commencé à le feuilleter, chose que je n'avais pas fait depuis longtemps... En regardant les messages de mars d'année en année, sensation assez vertigineuse de voir ma vie en accéléré. Rendez-vous compte par vous-même...

Mars 2006 : où je commençais le tricot, dans ma petite vie bien rangée dans le 15ème avec boulot pourri, broderie, amour de jeunesse et chat ;) : Avec deux trous plus grands pour les bras

Mars 2007 : voyage en Inde du Sud... Vivant à l'époque avec un homme qui avait la bougeotte, un des nombreux voyages faits pendant cette période de ma vie. Etonnement en relisant mes mots de l'époque car j'ai des souvenirs plus mitigés que ce que j'en écrivais alors... : Atterrissage en douceur

Mars 2008 : premiers mois d'expatriation à Rome. Entre le mauvais temps (le truc de dingue ;), la vieille bique du Centre Culturel de Rome qui me faisait suer, la pâtisserie, le bel appartement, le chat (toujours), le tricot (un peu moins moche que deux ans plus tôt ;), la solitude de la femme d'expat, les petits séjours à Paris frustrants parce que je n'avais pas le temps de vraiment profiter de mes  amies... : Reprendre le dessus 

Mars 2009 : je commence à profiter de l'expatriation. Cuisine, tricot (ça s'améliore), week-end à Capri ou à Naples, les longs joggings sous les pins de la Villa Pamphili, ciné (avec Nanni Moretti le rang derrière moi ;), des glaces tous les jours, des instantanés  Romains et la petite angoisse du retour en France qui commence à poindre, une belle période ... : Journée de rêve

Mars 2010 : De retour à Paris, la pintade commence à pointer son nez : expo YSL, séances shopping, karaoké avec Aurélie... Mais aussi broderie, petites courses au Marché Saint Pierre, les débuts de l'orchestre, beaucoup de cuisine (sushis, pâtisserie...), des petits travaux de décoration... Et puis ce message qui m'a marquée en le relisant, d'abord parce que j'avais totalement oublié ce moment où j'avais gardé ce bébé. Et surtout parce que mon état d'esprit de l'époque me surprend. Je me demande dans quelle mesure j'étais sincère, moi qui étais passée, à Rome, par une phase où j'avais tant envie d'un bébé et où je m'étais violemment heurtée au refus de mon conjoint de l'époque. Dans quelle mesure je me bernais moi-même, me trouvais des bonnes raisons, essayais de voir le bon côté de cette situation... Troublant : Martine Petite Maman

Mars 2011 : Tout a explosé. J'ai tout quitté. Tout laissé derrière moi. Quand j'y repense, je ne comprends toujours pas comment j'ai eu ce courage, et je me dis que je devais me sentir vraiment très mal pour en arriver là :( Quelques jours à La Baule pour me requinquer, chez des amis que j'ai pedus de vue, avec une amie qui m'a blessée et abandonnée depuis... étrange période : Nouveau nid

Mars 2012 : j'ai rencontré celui qui partage ma vie aujourd'hui. Ma vie est toute pleine de lui, de cette rencontre, de la douceur, de la sensualité et de la folie de ces premiers moments. Etonnant aussi j'y sens une certaine angoisse, la peur que tout s'effondre.. Et puis la confiance qui s'installe et un si joli week-end à deux en Normandie (déjà ;) : Idylle à la campagne

Mars 2013 : on s'installe dans notre appart, on décore, on accueille le petit chat du voisin, il y a de la neige (!), je cuisine (mmmiamm le gâteau à l'orange et aux épices), on fait un tour au Salon de l'agriculture pour voir les meuuuh, et surtout je rejoins l'homme à New York où ... : And he popped the question !

Mars 2014 : les premiers mois de mon bébé. Les journées déprime avec bébé qui ne fait que pleurer, puis les moments où je commence à réussir à me décoller de lui en le confiant, du tricot toujours, et puis surtout, cette découverte, l'amour... : In Love

Mars 2015 : bébé grandit, je découvre les charmes de la spiritualité, je vends mes tricots et je traine sur mon canapé, punie par une aiguille :) 

Mars 2016 ?? :)

Posté par Isma à 09:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 mars 2015

9 ans...

9 ans de vie pour ce petit blog, qui m'a accompagnée à travers tous les tourments et les bonheurs de ma vie. 

J'ai relu mon premier message, émue de cette toute jeunette qui ne savait pas ce que la vie allait lui réserver, excitée par l'expatriation...

Emouvant aussi le fait d'avoir cité parmi mes inspiratrices, une certaine Clothilde, que je suis désormais sur FB, sous son vrai nom et qui a tellement changé de vie, elle aussi...

9 ans déjà que cette petite bulle m'accompagne, me ressemble, me soutient... 

Allez, comme on dit, "L'an prochain, à Jérusalem".

Posté par Isma à 08:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 mars 2015

Trouver la Voie : suite

Depuis quelque temps, comme je l'ai écrit ici cet hiver, se fait en moi de plus en plus, une place pour le message chrétien. Pas sans réticence, compte tenu de mon passé et de mon parcours intellectuel, mais je trouve peu à peu la voie... 

Grande lectrice par ailleurs, et particulièrement fan d'Emmanuel Carrère dont j'apprécie tant l'intelligence brillante, le recul sans concession sur lui-même et le talent de conteur, je ne pouvais donc pas passer à côté du "Royaume", son dernier ouvrage. Un voyage. Une aventure... 

Parfois rebutante, parfois rêche, parfois rude, parfois désorientant. Mais lumineux. Surtout sur la fin, dans les dernières lignes d'un épilogue sublime. Après avoir exploré sa propre "crise de foi", épisode autobiographique comme toujours brillamment raconté, il emmène son lecteur dans une véritable enquête, aux côtés des premiers chrétiens, de ces dingues qui ont cherché (et réussi) à imposer leur message ahurissant à des foules entières, petit à petit, à travers le monde antique, bravant tout, à toutes forces. 

Plein de recul, toujours, sans fascination ni moquerie, sans supériorité, sans légèreté non plus, mais avec précision, avec finesse, avec aussi une forme de trivialité et d'humour qui nous rend si proche de ces aventuriers et de leur message d'amour et de renversement des morales, Emmanuel Carrère a réussi à nous livrer un livre long, parfois fastidieux reconnaissons le, mais foisonnant, passionnant et bouleversant. 

Pour en savoir plus sur sa démarche, et mieux comprendre ses intentions, ne ratez pas son passionnant entretien sur le sujet avec Laure Adler sur France Culture : 

Posté par Isma à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2015

L'envie

La première fois, ça a été très vite. Quatre mois d'attente et boum, deux petits traits roses sur un bout de plastique. 

Un petit bonhomme formidable et l'envie d'une grande famille. A 37 ans, l'envie que ça aille vite, parce que tic tac tic tac tout ça ;) Depuis septembre, on attend. Chaque mois, la tristesse de savoir que ce n'est pas pour maintenant, qu'il va encore falloir attendre. Et puis, réussir à retourner la situation, se dire que c'est formidable, que si ça se trouve ce mois-ci on va faire un truc magique, qu'une merveilleuse nouvelle va nous tomber dessus, que c'est peut-être pour bientôt.. Et chaque mois la désillusion. Tellement dure, tellement angoissante. 

Parce que la première fois a été rapide, parce que je ne suis pas une nature confiante ni optimiste, parce que certaines personnes indélicates (chef, mère, beaux-parents) me mettent la pression, parce que j'ai trop entendu d'histoires de gens qui n'arrivent jamais à avoir un deuxième... je flippe. Mes meilleures amies, mes amies virtuelles, tout le monde essaye de me rassurer, et je sais que 6 mois, ce n'est rien, mais je flippe. Et j'en viens à ne pas être sincère quand je félicite ma belle-soeur qui vient de tomber enceinte en.. 15 jours d'essai :(

Alors, pour ne pas devenir comme ma meilleure amie qui, elle, a de vrais soucis (FC à répétition :( et qui n'arrive même plus à profiter de son premier garçon, je me calme, je respire bien fort et je pense à toutes les belles choses que j'ai dans ma vie. Et je tente de me dire qu'"un peu d'écart c'est bien aussi" ;) Mais pfff pendant deux ou trois jours tous les mois, c'est dur dur dur...

Posté par Isma à 18:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 mars 2015

Le ridicule ne tue pas mais ça fait bien mal quand même

L'aventure la plus ridicule de l'année, le collector de la brodeuse, vous voulez l'entendre ? 

Depuis 4 jours une douleur fulgurante puis impossible de plier le genou. Une radio et là, bim, incroyable : une aiguille plantée dans mon genou. Oui oui, une aiguille à broder, cassée en deux, et qui m'est rentrée dans le genou alors que je m'appuyais sur un des coussins du canapé. Bien rentrée, elle s'est baladée.

Aux urgences, incrédules d'abord, réactifs ensuite, ils m'ont envoyée direct... au bloc opératoire ! Anesthésie générale et tout le tintouin. J'ai même écrit dans mon petit carnet mes dernières volontés au cas où j'aurais un accident d'anesthésie (sic, #jesuisfolle). 

Mais me voilà de retour, l'aiguille dans une petite boite, une énorme attelle et un gros pansement autour du genou, un peu peur que mon tendon soit touché et beaucoup de repos en attendant d'en savoir plus.

J'ai décidé de me concentrer sur le tricot, au moins si je me plante une aiguille dans le genou, je m'en rendrai compte plus tôt. 

Posté par Isma à 18:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]



Fin »